02 avril 2013

Incompréhension grandissante

Les premières brimades et autres marques d’intimidation sont apparues relativement tôt dans la scolarité de Max. Je me souviens que dès la 2ème gardienne, je retrouvais Max griffé, recouvert d’hématomes quand j’allais le récupérer en fin de journée. Selon les surveillantes, ce n’était jamais rien de grave, juste un accident de toboggan…

Assez rapidement, je me suis aperçue que Max se refermait sur lui-même. Sa maîtresse me confia que Max était pourtant bien accepté par les autres enfants de la classe, mais que c’était lui qui se mettait à l’écart, qui s’isolait. J’étais complètement perdue, car l’image que l’institutrice me renvoyait de Max ne correspondait pas du tout à celle du petit garçon que je connaissais. Pour moi, Max était un petit garçon vif d’esprit, apprécié par les autres enfants que ce soit au sein de notre groupe d’amis ou de la famille. 

Max commença à se plaindre qu’il n’avait pas d’amis à l’école, que les autres ne l’aimaient pas et ne voulaient pas jouer avec lui. Je voyais bien qu’il n’arrivait pas à trouver sa place et que cela l’affectait énormément. Je ne comprenais pas comment un même petit garçon pouvait à la fois être apprécié et accepté par les enfants de notre entourage et ne pas réussir à communiquer avec ses camarades de classe. Je ne savais plus qui ni que croire. J’avais l’impression d’avoir mis au monde un enfant à double personnalité, un nouveau Dr Jekyll et Mr Hyde.

« L'intelligence de l'enfant surdoué est atypique. C'est cette particularité qui rend souvent difficile son adaptation scolaire, mais aussi son adaptation sociale. C'est aussi grandir avec une hypersensibilité, une affectivité envahissante, qui marquent la personnalité." Jeanne Siaud-Facchin, "L'Enfant surdoué, l'aider à grandir, l'aider à réussir" » (réf. : douance.be)

Posté par hpkidmum à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Incompréhension grandissante

Nouveau commentaire