07 mai 2013

Mais qu’est-ce qui cloche chez moi ?

La deuxième primaire fut certainement une année très dure pour Max.  En effet, le départ de Gaëtan, son meilleur ami, allait marquer le début des problèmes plus sérieux avec les autres enfants. Le fait que Max et Gaëtan s’étaient créé une bulle, où les autres n’avaient pas leur place, n’allait bien évidemment pas faciliter l’intégration de Max dans un autre groupe.

Max était de plus en plus triste, il me répétait sans cesse que personne ne voulait jouer avec lui et qu’il se sentait terriblement seul. Il me demandait très souvent d’organiser une après-midi de jeu avec Gaëtan pour qu’il puisse le revoir car il lui manquait énormément.

Je voulais tellement que Max se rapproche des autres enfants que je me refusais à appeler la maman de Gaëtan, me disant que si Max le revoyait, il resterait simplement seul à l’école, attendant avec impatience leurs prochaines retrouvailles. Je n’avais à l’époque aucune idée du mal que je faisais à mon fils ni de la situation dans laquelle je le mettais. Je me disais qu’il fallait seulement laisser le temps au temps…

Mais les choses n’allaient pas s’arranger d’elles-mêmes, loin de là. Max était de plus en plus malheureux. Le voyant dans cet état, je résolus d’inviter Gaëtan à venir jouer à la maison. Le résultat de ces retrouvailles fut exactement celui que j’avais craint : Max s’isolait de plus en plus à l’école et s’enfermait dans ses rêveries, imaginant ce qu’il dirait à ou ce qu’il ferait avec Gaëtan quand il le reverrait.

Le fossé continua de se creuser entre lui et les autres enfants qui le percevaient de plus en plus comme bizarre. Lui aussi commençait à se sentir différent, reconnaissant qu’il n’aimait pas jouer au football comme les autres garçons de sa classe, il préférait dès lors rester seul pendant la récréation.

« L’impossibilité pour l’enfant surdoué non dépisté de donner un sens à cette différence est à l’origine d’une angoisse diffuse, confuse et envahissante. […] De plus, les autres renvoient constamment à l’enfant surdoué des confirmations de cette différence. Ce sont souvent des enfants maltraités psychologiquement et même malheureusement physiquement, car la différence est toujours mal vécue et suscite de fortes réactions d’attaques. […] La conséquence est l’isolement, le retrait social et de profondes et douloureuses attaques de l’image de soi. » (réf. : L’Enfant surdoué. L’aider à grandir, l’aider à réussir. Jeanne Siaud-Facchin)

Posté par hpkidmum à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Mais qu’est-ce qui cloche chez moi ?

Nouveau commentaire